Vert de mer

 

Un poisson connaissait par cœur

Les noms de tous les autres poissons.

Il connaissait les algues, les courants,

Les sédiments, les coquillages.

C’était un érudit.

Il exigeait d’ailleurs qu’on l’appelât 

 « maître » !

Il savait tout de la mer

Mais il ignorait tout de l’homme.

Et un jour il se laissa prendre au bout

D’un tout petit hameçon.

                                      

Madeleine Le Floch